INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

Pourquoi ce site ?

« Je vis pour manger » voici la réponse qu’enfant, à Foulaya (Guinée), je donnai à mon père lorsqu’il me demanda « Dis-moi, ma fille, tu manges pour vivre ou tu vis pour manger ? » Bien sûr, j’ai grandi et j’aime toujours autant bien manger, découvrir de nouvelles saveurs de par le monde mais bien entendu je vis aussi pour plein d’autres belles choses de la vie…

Pourquoi ai-je conçu ce site ? Trois raisons principales :

  • Pour faire plaisir à mes amis et proches qui me demandaient toujours où trouver la recette de mes plats chaque fois qu’ils y goûtaient et où trouver les ingrédients.
  • Permettre aux Guinéen(ne)s de la diaspora ainsi que leur ami(e)s et conjoints occidentaux de cuisiner les bons plats guinéens entre amis. Combien de fois, étudiante en France, n’ai-je pas entendu des compatriotes me demander comment faire tel ou tel plat que leur maman leur cuisinait au pays mais dont ils ne se rappelaient plus comment les préparer.
  • En commençant à écrire toutes les recettes de mon enfance et en faisant des recherches sur le terrain lors de mes vacances au pays, je me suis rendue compte que certaines recettes traditionnelles régionales étaient peu ou mal connues en Guinée et ce, même par mes concitoyens. J’ai donc décidé de créer ce site et de faire d’une pierre deux coups :
    • Faire revivre et redécouvrir toutes nos succulentes recettes traditionnelles, régionales. Autant les sauces les plus populaires comme la sauce de feuilles de patate douce à l’huile de palme, que les moins connues et qui tendent à disparaître comme le délicieux ragoût de tubercules « Kétoun » ou le Pépé soupe de poisson frais. Mais encore, objectif un peu plus ambitieux, faire connaître aux Guinéens de Guinée leurs recettes, leurs traditions car beaucoup en sont complètement déconnectés.
    • Partager toutes mes recettes dites « métisses ». Une cuisine moderne du monde qu’on peut faire avec tous les bons légumes, tubercules, fruits que l’on trouve en Guinée. En effet, étant de mère française et de père guinéen, je me suis inspirée des produits locaux pour faire des hors d’œuvres, des desserts et de boissons rafraîchissantes.

Il faut savoir que, traditionnellement, la notion de dessert ou d’entrées n’existe pas en Guinée. Le repas familial se compose en général d’un plat unique. Les fruits et autres snacks locaux sont surtout consommés entre les repas et ce, particulièrement par les enfants.

Où se trouve t-elle ?

(La Guinée… bien sûre !) En Afrique occidentale avec une superficie de 257 845 km2. Elle est bordée par le Sénégal et la Guinée Bissau au Nord, le Mali au Nord-Est, par la Côte d’Ivoire à l’Est, par la Sierra Leone et le Liberia au Sud et par l’Océan Atlantique à l’Ouest. Au gré d’un périple en son cœur, on y découvre, outre des paysages magnifiques, une cuisine d’une grande richesse et pleine de parfums. Selon les régions, les plats et les saveurs évoluent.
- En Basse Côte par exemple, on y trouve des plats relevés, à base de poissons, crevettes et de riz.
- Au Fouta, centre et nord du pays, dans les plaines, les plats se font plus doux, tel le couscous de fonio et sa délicieuse sauce de poulet aux arachides ou son fameux « Latchiri Kössan » couscous de maïs au lait caillé.
- En Forêt et dans la savane arborée, la cuisine est plus riche à base de tubercules, bananes plantains et la fameuse huile de palme.
- La cuisine de nos voisins ivoiriens et sénégalais influence aussi largement les mets guinéens, avec le « riz wolof – Tchiep Djeen » par exemple côté sénégalais et « l’Athieké » et son « poisson braisé » côté ivoirien.

Pourquoi la cuisine Guinéenne ?

La Guinée est un pays très pittoresque par sa nature et par sa diversité culinaire. La cuisine guinéenne est pourtant peu connue de par le monde, elle est cependant aussi variée que son paysage est haut en couleurs.
La cuisine guinéenne, selon les régions et les traditions, est influencée par une multitude de facteurs, la côte très poissonneuse, la savane et la forêt peuplées de gibiers qui fournissent des matières premières de choix à la femme guinéenne. Les épices et herbes diverses qui poussent à foison, viennent agrémenter les goûts des différents plats typiques.